diagram
source
Sculpture de Don Baird à l’édifice d’Environnement Canada

Sculpture de Don Baird à l’édifice d’Environnement Canada La firme Pragmata a été engagée par Frontier Group pour collaborer à la première phase du programme de restauration d’une haute sculpture située au 4905, rue Dufferin à Toronto, sur le terrain de l’édifice d’Environnement Canada conçu par le cabinet Boigon et Heinonen. L’œuvre sans titre de l’artiste Don Baird a été érigée en 1972. De trente mètres de hauteur, elle consiste en trois montants verticaux interconnectés qui portent des instruments évocateurs de la mesure météorologique, le tout en acier patinable. Cet alliage est conçu pour former une couche de passivation en produits de corrosion ferreux, qui s’accrochent fermement aux surfaces pour éventuellement constituer un parement exempt d’oxygène et qui empêche ensuite la formation de rouille. Des détails de conception de cette structure ont cependant prolongé le cycle de mouillage-séchage à certains endroits et ont limité la formation de l’enduit protecteur. Après cinquante ans, la perte de plusieurs sections a fait craindre que de graves intempéries puissent entraîner la chute de certains éléments. Dans le cadre des directives du Bureau d'examen des édifices fédéraux du patrimoine, le propriétaire a consulté le sculpteur et a commandé à la firme d’ingénieurs-conseils QDI d’Ottawa l’examen de la structure et la préparation d’un plan de démontage sélectif et de stabilisation, et le contrat de réalisation dudit plan a été accordé à Frontier Group. Il a été demandé à Pragmata de préparer une procédure de travail détaillée en vue de maximiser le maintien de la forme et des matériaux historiques et d’assister aux travaux sur place afin de les modifier le cas échéant compte tenu des circonstances. Les travaux ont été effectués par Frontier Group et Expo Steel et ont été achevés en septembre 2020.

Nous avons préparé un rapport sur les procédures de renfort et de démontage, ainsi qu’un inventaire photographique détaillé de tous les éléments démontés. En outre, nous avons pris des photos sur pellicule de 35 mm en noir et blanc avant et après l’achèvement des travaux. Les négatifs ont été scannés pour obtenir des documents numériques en format TIFF. Dans un deuxième temps, les éléments seront réparés ou remplacés selon les besoins, conformément à l’intégrité authentique de la sculpture et de la sécurité du public.

Panneaux d’interprétation au barrage de Latchford.

Panneaux d’interprétation au barrage de Latchford.

Le détail provient de l’un de deux panneaux d’interprétation que Pragmata a préparés pour l’installation sur le site du barrage de Latchford. Nous avons été engagés par le bureau d’Ingénierie de barrages et de gestion hydrique des Services publics et Approvisionnement Canada dans le but de rechercher, de rédiger et de concevoir des panneaux présentant l’historique du site dans le contexte de l’hydrographie de la rivière Ottawa. Construit en 1913, le barrage a été entièrement remplacé dans les années 2016-17. L’appareil de levage (log lifter), qui plaçait et retirait les poutrelles (stop logs) sur les 11 canaux à vannes (sluiceways) a été récupéré et monté sur une dalle sur le bord de la rivière Montréal près du barrage, en attente d’autres réparations. On a conservé les trains d’engrenages d’origine. Une partie de la chaudière a été récupérée d’une zone de stockage proche et exposée avec l’appareil de levage, mais le moteur Dake de 10 HP, un moteur à vapeur à pistons carrés utilisé dès l’origine pour lever et abaisser les grumes, a été perdu. Les pancartes ont été rédigées en français et en anglais, avec graphisme en peinture en poudre sur des tôles en aluminium de 3 mm d’épaisseur avec des goujons soudés. Des écrous antivandalisme et un outil d’installation ont été fournis avec les tôles.

Rouleau compresseur Sawyer Massey

Rouleau Compresseur Sawyer Massey Exposé Au Hamilton Museum Of Steam And Technology (Hstm) (Musée Des Machines À Vapeur Et De La Technologie De Hamilton)

Le Hamilton Museum of Steam and Technology (HMST) a retenu les services de Pragmata pour réassembler un rouleau compresseur à vapeur remontant à environ 1925. Cette machine avait été partiellement démontée peu avant 1988, et ses pièces avaient été entreposées jusqu’à l’automne de 2013. Elle est dotée d’un moteur à deux cylindres ayant une puissance au frein de 50 chevaux-vapeurs, d’un mécanisme de distribution de la vapeur Woods et d’un régulateur Waters. Elle pèse 11 340 kg (25 000 lb). Aucun numéro de série ou d’enregistrement de la chaudière n’a été repéré. La cabine affiche la légende « City of Guelph Public Works » (Travaux publics de la Ville de Guelph). Le moteur avait été soulevé, et la cabine ainsi que la tuyauterie, les soupapes et d’autres pièces avaient été enlevées. En plus d’avoir nettoyé sommairement et assemblé les pièces disponibles, puis raccordé tous les tuyaux et les tringleries, nous (de Pragmata) sommes allés consulter les archives de Guelph pour obtenir de plus amples renseignements. Après avoir identifié les pièces manquantes, nous avons visité la collection du patrimoine de machines à vapeur de l’Ontario conservées à Puslinch, et nous avons pris des photos de pièces équivalentes de l’équipement observé à cet endroit. Ces photos, combinées aux images du catalogue du musée, permettront au HMST de disposer d’un inventaire complet des pièces de la machine. Enfin, nous avons fabriqué et installé une charpente d’acier en vue de remplacer les supports de la cabine.

Dans un deuxième temps, Pragmata fournira un rapport sur cet objet fabriqué historique, pouvant servir de ressource au programme d’interprétation du musée.

Tour parallèle de John Bertram & Fils au Musée et archives de Dundas

Tour Parallèle De John Bertram & Fils Au Dundas Museum And Archives (Musée Et Archives De Dundas)

Alors que le Dundas Museum se préparait à se réinstaller dans des locaux agrandis à l’été 2013, il a retenu les services de Pragmata pour remettre à neuf un tour parallèle construit par John Bertram & fils vers 1890. Les Bertram ont exploité leur entreprise à Dundas et celle-ci a connu diverses transformations de 1863 à 1986. Ils ont continué de fabriquer des outils pour le travail des métaux jusqu’en 1908, après quoi cette partie des activités de leur entreprise a été vendue. Le tour parallèle a été acheté à Halifax et placé à l’entrée du musée rénové.

Appliquant le traitement recommandé par George Prytulak de GP Heritage Consulting, nous avons complètement démonté le tour parallèle et en avons nettoyé toutes les pièces. Nous avons enlevé la peinture détériorée ou écaillée des pattes, et les surfaces corrodées de celles-ci n’ont été stabilisées qu’au moyen d’un convertisseur de rouille à base d’acide tannique s’enlevant avec de l’acétone, puis scellées avec un vernis acrylique s’enlevant avec du Varsol. Les surfaces au fini brillant étaient irrécupérables, et elles ont donc été refaites à l’aide de bandes de ponceuses haute vitesse, rectifiées avec du rouge à polir de chrome vert et recouvertes de cire non microcristalline, dans le but d’obtenir une surface dure.

Project de Revitalisation de la Gare Union – Documentation

Project de Revitalisation de la Gare Union – DocumentationAprès avoir fourni des rapports à inclure dans les évaluations des impacts sur le patrimoine et dans les spécifications liées à la mise hors service des enveloppes et de l’équipement des monte-charges,  Pragmata a procédé à des enregistrements de l’état dans lequel elle a trouvé les monte-charges, avec un appareil-photo et une caméra vidéo.

La qualité « archives » demeure un problème en imagerie numérique. En raison de la nature relativement instable des médias numériques et du cycle d’obsolescence rapide des appareils numériques, nous avons fourni l’enregistrement sous forme de médias redondants.

Le métrage haute définition non monté a été livré sur un disque dur et un premier montage a été fourni sous forme de fichier QuickTime (.mov) sur une clé USB et un DVD commercialisé sous forme de disque d’archivage.  Des photographies ont été transmises sous forme d’images numériques haute résolution de formats DNG et JPEG, sur des disques DVD-R et sur une clé USB. De plus, des épreuves en couleur ont été tirées à partir des négatifs numériques. À l’heure actuelle, la durabilité de ces photographies et de ces épreuves ne correspond en rien à celle d’un négatif à la gélatine, adéquatement préparé et conservé.

Projet de Revitilisation de la Gare Union

motor room

Pragmata a été engagée par Norr ltée pour préparer un plan de  mise hors service et de réinstallation du monte-charge T17, dans le cadre du projet de revitalisation de la gare Union en voie de réalisation à Toronto.

Ce monte-charge à adhérence a été installé autour de 1930 et il fonctionne toujours avec son équipement  d’origine, comprenant le principal mécanisme de  levage illustré ici.

Evergreen Brickworks - Nettoyage

EvergreenAprès avoir livré un Rapport historique sur la machine Martin A, aussi appelée Presse à briques John Price pour Evergreen à Brickworks,  Pragmata a été invitée à entreprendre une nouvelle phase dans la conservation de la presse et de ses auxiliaires.  Travaillant avec Steeplejack Services de Oakville, Powervac Hamilton et Sodablast de Simcoe,  nous enlèverons l'argile incrustée et la graisse de la machine et préparons un plan détaillé de conservation pour ses multiples composants.

Evergreen Brickworks

Martin AIN AOÛT 2009, nous avons évalué l'état d'une machine à faire les briques Martin A pour la société Evergreen Brickworks de Toronto. Celle-ci est en train d'adapter, à ses propres fins de formation en environnement, l'emplacement de l'ancienne firme Brick Works de Toronto, dans la région de Don Valley. Pour de plus amples renseignements sur le projet Evergreen, Brickworks, visitez le site Web Evergreen.

Cette machine Martin A est communément appelée la machine à presser la brique John Price, en raison du nom du chantier où elle a été employée pour la première fois. En 1969, elle a été transportée sur le chantier de Don Valley, puis placée dans ce qui deviendra le Centre d'accueil, à l’époque où Evergreen commencera à interpréter de façon active les caractéristiques historiques industrielles et naturelles de cet emplacement aux visiteurs, au printemps de 2010.

Le Museum of Steam and Technology (musée de la vapeur et de la technologie)

Hamilton Museum of Steam and Technology

EN JUIN 2009, nous étions au musée de la vapeur et de la technologie de  Hamilton pour évaluer le système de drainage du bassin de l'archipompe. Les eaux pluviales provenant des couvertures en ardoise des âtiments sont  dirigées à l'intérieur de l'immeuble, où elles sont recueillies dans deux  canaux à l'intérieur des murs de pierre, puis acheminées à un bassin  collecteur qui draine l'eau vers l'extérieur. La pente de
drainage est très  peu prononcée, ce qui rend difficile le drainage du plus faible niveau de la  station de pompage, même avec l'aide de pompes. Nous avons examiné la  situation et formulé des recommandations en vue de remédier à la situation.

 

PHOTO : Blimp Pics

Goldie McCulloch Corliss

Goldie McCulloch

Goldie McCulloch Corliss

EN FÉVRIER ET EN MARS 2006, nous avons effectué une évaluation de l'état d'un moteur à vapeur horizontal de Goldie McCulloch Corliss, pour la région de Waterloo, en Ontario, et nous avons préparé une description des travaux, un budget et des spécifications détaillées. C’est en 1908 que ce moteur a été installé à l'usine Kaufman Footwear, où la photo ci-contre a été prise; il a ensuite été entreposé à Kitchener, en 2003. Ce moteur est en voie d'être restauré à des fins d'exposition au nouveau musée historique de la région de Waterloo qui est en voie de construction, au carrefour Doon.

Photo: Kaufman Footwear, courtesy Owen Bosma

 

 

 

 

 

 

Goldie McCulloch