diagram
source

Lancement de Reclaiming HamiltonLancement de Reclaiming Hamilton

Reclaiming Hamilton (« Reconquérir Hamilton »), livre d’« essais pour la nouvelle ville ambitieuse » ayant pour éditeur Paul Weinberg, rassemble 14 essais sur les affaires communautaires locales, la plupart sur le passé récent. Parmi les auteurs : des journalistes, activistes, académiciens, urbanistes… Shawn Selway, directeur de Pragmata, participe au projet avec un texte intitulé Dodging Demolition in Renaissance City (Éviter la démolition dans une ville en renouvellement) et qui traite de trois cas de conflits concernant des propriétaires qui désiraient démolir un bâtiment sur leur terrain afin d’en réaliser la plus-value. Une série de débats vidéographiés entre les participants aura lieu dans des circonstances sanitaires spéciales pendant la fin de semaine du 14 novembre 2020, dans un espace récemment équipé et gratuitement mis à disposition par les organisateurs du Supercrawl, festival de musique en direct qui se déroule annuellement à la fin de l’été. Le livre a été conçu par Marijke Friesen, avec une photo de couverture par Mike Kukucska, et a été publié par Wolsak and Wynn.

 

 

 

Nobody Here Will Harm You remporte le prix littéraire 2017 à HamiltonNobody Here Will Harm You remporte le prix littéraire 2017 à Hamilton

Shawn Selway, directeur de Pragmata, a remporté le prix littéraire du Conseil des arts d’Hamilton dans la catégorie études et essais pour un livre sur les évacuations sanitaires de masse depuis l’est de l’Arctique à la fin des années cinquante et au début des années soixante, au cours desquelles environ 1 200 Inuits et Cris de cette région ont été transférés pour être traités contre la tuberculose au sanatorium Hamilton Mountain. Pour rédiger son étude, l’auteur a consulté les documents du gouvernement fédéral gardés par Bibliothèque et Archives Canada, ainsi que les archives du Centre des sciences de la santé d’Hamilton et de la Faculté des sciences de la santé de l’Université McMaster, des archives et du musée Godfrey L. Gale au Centre des soins de santé West Park et du département Histoire locale et archives de la Bibliothèque municipale d’Hamilton, et qu’il a enrichi par des entrevues d’infirmières en service au sanatorium à cette époque. À partir de ces sources, M. Selway a pu constituer un compte-rendu détaillé des évacuations et des motifs de leurs organisateurs, ainsi que sur l’expérience des personnes évacuées. Le livre a été conçu par Marijke Friesen, édité par Jen Hale et Ashley Hisson et publié par Wolsak and Wynn.

 

 

 

Pragmata assiste à un atelier de réparation de ponts historiques

Les 8, 9 et 10 mars dernier,  Shawn Selway, propriétaire de Pragmata, était parmi les soixante-dix participants à un cours sur la réparation et la réhabilitation des ponts en métal, parrainé par le National Center for Preservation Technology and Training au Lansing Community College situé à Lansing, au Michigan. [Centre national de la technologie de la préservation et formation au collège communautaire de Lansing au Michigan].

Le but principal de l'exercice était de rassembler un groupe d’artisans et d’ingénieurs dans le cadre d’une courte formation sur la théorie et la pratique de la réhabilitation des ponts de fer, afin de donner aux ingénieurs une confiance accrue dans les possibilités de poursuivre l'utilisation des structures historiques.

Après une journée initiale de présentations théoriques, les jours deux et trois offraient des travaux pratiques pour tous les participants sur le redressement des parties de structures pliées,  le nettoyage de la rouille compacte, l'enlèvement des rivets et le rivetage à chaud, ainsi que de nombreuses techniques de soudure et de brasage, incluant la soudure à la forge de fer ornemental.

Vernon Mesler (à gauche), curateur du Michigan's Historic Bridge Park  [Parc des ponts historiques du Michigan] et chercheur principal pour la subvention du NCPTT [ Centre national de la technologie de la préservation et formation]  qui a aidé à subventionner le cours, a démontré la réparation par rembourrage des yeux concaves de barres à oeil.

 

LANCEMENT DU NOUVEAU PORTAIL PAN-CANADIEN DE L'INDUSTRIE DU PATRIMOINE

Tel qu’ils se l’étaient promis l'automne dernier à la conférence nationale La Force de l'Industrie,  les membres de la communauté des praticiens de l'Industrie du patrimoine se sont dotés d’un nouveau site Web qui leur permettra de communiquer entre eux et avec le public en général.

On peut accéder au site du Patrimoine industriel canadien à l’adresse suivante : industrialheritage.ca.

En date de la fin de mars, les pages de l'inventaire national sont encore en construction, mais les listes pour le Québec et l'Alberta sont affichées.

Excellente participation au congrès La force de l’industrie

Le premier congrès « La force de l’industrie », consacré au patrimoine industriel canadien, a eu lieu à Hamilton, du 21 au 24 octobre 2009. Cent quinze délégués des quatre coins du pays ont pris part à deux jours de séances portant sur différents thèmes. Une reception d'accueil a une station de pompage de la ville datant de 1858, avait précédé ces communications suivie d'une journée d'excursion touristique en autocar.

Vous pouvez télécharger le programme du congrès en anglais ici ou en français ici.

Au cours d'une réunion spéciale organisée par Ian McGillivray (McGillivray Architects, Toronto) et présidée par Janet Wright (Parcs Canada, Calgary), coprésidente du comité organisateur du congrès, on s'est entendus pour conserver le site Web du congrès en place et pour le transformer en portail d’hébergement des sites consacrés au patrimoine industriel canadien, ainsi que pour favoriser les projets et l'échange d'information pertinente.

Autre signe de l'évolution constante de ce domaine, les membres d'ICOMOS qui ont assisté au congrès ont appris lors de leur AGA, tenue après les communications du vendredi, qu'ICOMOS Canada a pris l'initiative de produire une ébauche intégrée des principes directeurs devant guider la conservation du patrimoine industriel, lesquels ont été proposés par ICOMOS et le Comité international pour la conservation du patrimoine industriel (CICPI).

Le samedi, des autocars ont emmené simultanément les participantes et participants dans le Distillery District de Toronto. Pour connaître l'histoire de ce dernier, visitez le site www.distilleryheritage.com. Une excursion parallelle comprenait la visite de divers emplacements le long de l'escarpement du Niagara et à Hamilton, y compris le moulin Morningstar (pour plus de détails, visitez le site www.morningstarmill.ca) et la centrale électrique De Cew, construite en 1898, faisant actuellement l’objet d’une remise à neuf qui permettra la poursuite de son exploitation. Nous avons également visité l'usine de recyclage des déchets de Hamilton et l'usine Siemens, où l'on fabrique des turbines à gaz. (Ce fut très impressionnant, mais il est interdit d’y prendre des
photos.)

Chutes De Cew 110 (1 de 6)

 

  • Decew Falls 1898 -Power-Generating-Station-Aerial---BW---Ontario-Power-Generation---Mark-Csele
  • De Cew Falls 110
  • De Cew Falls Generators
  • De Cew Falls Generator
  • Morningstar Mill - Flour Colour Grader
  • Morningstar Mill - Turbine Well -sightglass At The Foot Of The Ladder
Thumbnail panels:
Now Loading